Mot du président du COL et du VARS-LM


Mot du président du COL et du VARS-LM
Je fais de la Gymnastique Rythmique depuis 5 ans, et j’aime.

J
’aime parce que ce sport fait travailler des muscles de partout dans le corps, et pas toujours les mêmes.

J
’aime parce que c’est un sport féminin. De la force, oui, il en faut, mais priorité à l’esthétique : les mouvements sont beaux, fluides, évidents presque, et les spectateurs ne peuvent imaginer la débauche d’énergie nécessaire.

J
’aime parce que c’est un sport non agressif : la seule « adversaire », c’est soi-même, la première n’est pas la plus rapide ou la plus puissante, la première est celle qui a le mieux harmonisé son corps, les engins, l’espace et la musique.

 
J’aime parce que c’est un sport non solitaire : même en championnat individuel, ça se vit en équipe, la championne est portée par son club, par toutes les gymnastes, avant, pendant et après.

J
’aime parce que les entraîneurs vivent leur vie d’adulte ou de pré-adulte à côté des plus jeunes ; souvent elles sont encore en compétition, et traversent les mêmes stress de championnat que leurs filles. Et quand elles ont cessé leur vie de championnat, elles savent la modestie.
 
J’aime parce que les adultes qui environnent la gymnastique rythmique sont des parents qui ne comprendront jamais comment ils ont pu faire des filles aussi extraordinaires, qui en sont ravis et qui se décarcassent pour que tout roule.
Et moi, depuis 5 ans, je fais de la gymnastique rythmique, comme président.
 
Philippe Loosfelt Novembre 2011